Il était une fois, la Course de Côte de Propiac.. C’était en 1927. En 1928, ce fût Louis Trintignant, frère de Maurice Trintignant, qui gagna cette épreuve sur une Bugatti 1500. Aujourd’hui, il est quasi impossible de parler ( sauf sous le manteau ou en éternuant dans le coude) de course de côté historique.. la CIA veille.. (Cédération du Sport Automobile) ainsi que la FFSA. Faut payer une dîme. Pour y échapper, ce devient des balades automobiles sur la côte montante de Virginie Despentes..”hauteur” de Vernon Subutex. Bref, aujourd’hui, on grimpe sans chrono. Mais, cela reste un lieu de rendez-vous sympa ! on retrouve ses potes et Nadine, on attend beaucoup, on se met à l’ombre, on écoute les voitures monter, on les regarde démarrer, grimper ou même…arriver ! fin de journée, on se rend compte qu’on a passé du bon temps, et çà.. c’est bon à prendre !https://www.rallye-vialar-sport.fr/montee-de-propiac